Calimacil triple son espace pour soutenir sa croissance : investissements de près de 1 M$

décembre 12, 2017Communiqués, Nouvelles

Calimacil triple son espace pour soutenir sa croissance : investissements de près de 1 M$

BLAAA

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – L’entreprise sherbrookoise Calimacil (www.calimacil.com), spécialisée dans la conception – fabrication d’épées en mousse, a inauguré ses nouveaux locaux situés sur la rue Deschaillons, en compagnie de ses partenaires et employés. Aux prises avec un besoin grandissant d’optimisation de la production et un carnet de commandes en main cinq fois plus volumineux que sa capacité, l’entreprise a déménagé à l’automne 2017. Cet investissement de près d’un million de dollars a fourni à l’entreprise un nouvel élan à ses exportations à l’international.

Patrick Lessard, président de Calimacil, Josée Fortin, directrice générale de Sherbrooke Innopole, Paul Proulx, président du CPIB

Les moyens entrepris pour optimiser, innover et diversifier ont engendré une croissance qui ne devenait possible que si l’entreprise déployait ses opérations dans un espace plus de trois fois plus grand, passant de 8 500 pi2 à 30 000 pi2. « Pour maintenir notre position de leader dans le jeu de rôle grandeur nature, nous devions améliorer plusieurs stations de travail, penser autrement, explique Patrick Lessard, président-directeur général ainsi que directeur recherche et développement. Avec le développement de nouveaux produits, comme notre LEDSaber et notre module CaliMotion, nous vivons un changement de cap stratégique dans l’histoire de Calimacil », souligne-t- il, se souvenant des débuts modestes de son entreprise.

L’entreprise, dont la grande majorité des ventes s’effectue via leur site web, a des clients partout dans le monde qu’elle dessert grâce aux centres spécialisés de distribution B2C en Europe, en Amérique du nord et en Australie.

Fondée en 2004, Calimacil a pris forme dans le garage paternel de Patrick Lessard, où il confectionnait les premières armes de mousse de 3e génération (moulage par uréthane). Un associé de choix, Christian Bédard, s’intègre à l’entreprise en 2009. Spécialiste des écosystèmes web, Christian Bédard entreprend de vendre directement aux utilisateurs les produits Calimacil en valorisant la marque de commerce déjà reconnue comme gage de qualité pour la durabilité et le réalisme.

L’entreprise aura connu sept déménagements ou agrandissements avant de poser pied dans l’ancienne usine de Défis SM, préalablement habitée par C-Mac. « On a fait du chemin en 13 ans, et pourtant on déborde encore de projets. C’est loin d’être fini, affirment Patrick et Christian, engagés à forger Calimacil. Mais tout grand rêve passe toujours par une équipe formidable, de gens persévérants, dévoués et authentiques. Nous avons la chance d’avoir des employés très talentueux, mais surtout passionnés ! ».

Calimacil s’est diversifiée sur 4 volets : les jeux de rôles grandeur nature (GN), l’industrie du spectacle, les répliques d’armes de jeux vidéo, et le nouveau fer de lance électronique nommé CaliMotion, surtout exploité dans le fameux LEDSaber, version Calimacil du Lightsaber™ de Star Wars.

Cet investissement mènera à la consolidation des trente emplois actuels et la création de sept nouveaux postes, principalement en design, en électronique, à l’assemblage, en commerce électronique et à la production.

Dans l’esprit de consolider des emplois et de s’établir fermement à Sherbrooke, Calimacil a également offert un espace personnalisé au club Escrime Pentathlon Moderne de Sherbrooke. De même, le club d’Arts martiaux historiques européens (AMHE) de Sherbrooke y trouve son compte. « Ces deux clubs apportent une couleur supplémentaire à notre entreprise. Nous accueillons des athlètes qui se démarquent dans le monde entier », de dire Patrick Lessard, lui-même escrimeur.

Le Comité de promotion industrielle de Brompton (CPIB) a fait l’acquisition du bâtiment pour le louer à Calimacil. « Nous offrons une aide sous forme de location/acquisition à Calimacil, ce qui leur facilitera la tâche financièrement, souligne Paul Proulx, président du CPIB. L’entreprise connaît une forte croissance et nous savons qu’elle continuera à prendre part à l’économie de la ville, puisqu’elle a choisi de poursuivre son développement ici, à Sherbrooke, où elle a vu le jour il y a plus de dix ans. Le CPIB est fier de soutenir maintenant des entreprises sur tout le territoire de la Ville de Sherbrooke. Car autrefois, l’attraction portait uniquement au niveau du territoire de Brompton. »

Sherbrooke Innopole a contribué financièrement à hauteur de 150 000$ au projet global, via son Fonds local d’investissement, et a également accompagné Calimacil dans la réalisation de son projet de croissance. « Calimacil propose des produits de niche et innove continuellement en étant à l’écoute de son marché très ciblé, affirme Josée Fortin, directrice générale de Sherbrooke Innopole. L’une des forces de l’économie sherbrookoise est sa diversité et ce projet le prouve une fois de plus. » Avec sa nouvelle plateforme technologique CaliMotion, qui inclut un terminal et une application mobile, l’entreprise demeure à l’avant-garde en s’inscrivant dans la mouvance de l’Internet des objets (IoT). « Calimacil s’inscrit dans la filière-clé des Industries manufacturières et fabrication de pointe, mais compte aussi une expérience sectorielle transversale dans le domaine des Technologies de l’information, en raison du développement de ses objets connectés. Notre directeur de la filière-clé TI a d’ailleurs pu apporter du soutien aux démarches entreprises en ce sens », explique Mme Fortin.

» Voir toutes les photos de la conférence

Guylaine Boisvert, MRI, Sébastien Brisson, Systana, partenaire de Calimacil et maître de cérémonie, Paul Proulx, président du CPIB, Patrick Lessard, président de Calimacil, Josée Fortin, directrice générale de Sherbrooke Innopole, Jean-Simon Paradis Charlebois, conseiller chez Développement économique Canada, Johanne Grand-Maison, PRIMOM.

Inauguration officielle d’Espace LABz, le multilocatif scientifique dédié aux Sciences de la vie à Sherbrooke

décembre 12, 2017Communiqués, Nouvelles

Inauguration officielle d’Espace LABz, le multilocatif scientifique dédié aux Sciences de la vie à Sherbrooke

BLAAA

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Sherbrooke Innopole et ses partenaires ont inauguré aujourd’hui le multilocatif scientifique dédié principalement aux jeunes entreprises en Sciences de la vie de Sherbrooke, Espace LABz, en présence de l’honorable Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et de la Francophonie, pour l’honorable Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, et des invités de la communauté d’affaires et du secteur institutionnel.

Le nouveau bâtiment se situe sur la rue Maximilien-Chagnon, dans le Parc scientifique de Sherbrooke, à proximité de la biopharmaceutique Charles River et du campus de la Santé de l’Université de Sherbrooke. Il totalise 20 000 pi2 répartis sur deux étages et comporte 20 laboratoires individuels, un grand laboratoire commun, des équipements à la fine pointe, une salle de confinement de niveau 2 incluant une salle de culture, des bureaux, une salle de conférence, une cafétéria à chaque étage et des aires de repos.

Nathalie Prince, directrice, Services aux entreprises, Industries manufacturières et fabrication de pointe, Jean-Paul Longchamps, président du Comité de promotion industrielle de Sherbrooke (CPIS), Steve Lussier, maire de Sherbrooke, Pierre Tremblay, président du conseil d’administration de Sherbrooke Innopole, l’honorable Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et de la Francophonie, pour l’honorable Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, Paul Proulx, président du Comité de promotion industrielle de Brompton (CPIB), Josée Fortin, directrice générale de Sherbrooke Innopole, Normand Laframboise, un des maîtres de chantier du projet.

Le maire de Sherbrooke, Steve Lussier, souligne à quel point une infrastructure de ce genre occupe un rôle prépondérant dans le développement du secteur des Sciences de la vie à Sherbrooke. « La Ville de Sherbrooke est fière d’avoir contribué au projet, et ainsi participer à faire de cette initiative une réalité. Espace LABz s’avère un véritable moyen pour atteindre les ambitions du Parc scientifique et constitue un outil de développement économique fondamental pour la rétention des startups dans le domaine et pour l’attraction de compagnies étrangères. »

Le projet, une initiative de Sherbrooke Innopole, représente des investissements de 5,5 M$ et permettra la création d’une soixantaine d’emplois sur un horizon de cinq ans. Sa réalisation est le fruit d’un partenariat avec la Ville de Sherbrooke, le Comité de promotion industrielle de Brompton (CPIB) et le Comité de promotion industrielle de Sherbrooke (CPIS). Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC) a également contribué au projet pour l’achat d’équipements à la fine pointe et essentiels pour répondre aux besoins des entrepreneurs.

« La concrétisation d’Espace LABz est le résultat d’une énergie commune de la part de toute l’équipe et de nos partenaires, témoigne Pierre Tremblay, président du conseil d’administration de Sherbrooke Innopole. Un multilocatif scientifique de cette envergure s’avère indispensable pour notre filière-clé des Sciences de la vie en prenant part à l’effervescence de l’écosystème sherbrookois et en accueillant des entreprises d’ici et d’ailleurs. Nous sommes également très fiers d’accueillir des locataires aussi prometteurs dans nos installations, leur présence confirme la nécessité d’un tel incubateur. »

« Le nouveau Plan pour l’innovation et les compétences mis sur pied par le gouvernement du Canada permet de soutenir les incubateurs et accélérateurs d’entreprises, comme Espace LABz, qui contribuent à leur tour à la croissance de l’économie canadienne. Je suis fière de souligner la contribution non remboursable de 197 600 $ accordée par DEC en vertu du Programme de développement économique du Québec qui permettra aux entrepreneurs dynamiques et talentueux de notre région de prendre leur envol », a déclaré la ministre Marie-Claude Bibeau au nom du ministre Navdeep Bains.

Des objectifs d’occupation atteints

Les premiers locataires ont commencé à occuper les locaux du centre au cours de l’été 2017. Immune Biosolutions a emménagé dans les locaux le 14 août 2017, Archimed Médical, le 1er octobre et VWR possède une salle de démonstration dont les équipements sont disponibles pour l’ensemble des locataires. Pour ce qui est du taux d’occupation global, Sherbrooke Innopole a atteint sa cible de 40% avant la fin 2017. En effet, à ce jour, le multilocatif est occupé à plus de 70% au rez-de-chaussée et à plus de 10% au 2e étage, sans compter les aires communes. « Actuellement, nous avons trois autres prospects, confie Josée Fortin, directrice générale de Sherbrooke Innopole. Il y a de la demande, mais il reste encore quelques places. » Les entreprises intéressées demeurent confidentielles pour le moment.

Alors que le CPIS a participé financièrement et a supervisé la construction, le CPIB est propriétaire de la bâtisse et se charge de la gestion. Paul Proulx, président du CPIB, se réjouit de voir les locaux se remplir. « Espace LABz propose une offre très complète en matière de multilocatif scientifique, ce qui, allié à sa proximité géographique à d’autres acteurs des Sciences de la vie, lui confère son caractère distinctif, expose M. Proulx. En outre, son design moderne, sa luminosité exceptionnelle et sa vue imprenable en font un lieu de travail alléchant. » De plus, le coordonnateur de laboratoires, Alex Daviau, a récemment reçu une formation d’agent de biosécurité par la Faculté de Médecine et de Sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke. Cet atout constitue un autre avantage compétitif pour les entreprises, qui doivent habituellement passer par un processus complexe pour avoir accès à un agent qualifié.